Commune libre d’Aligre
Accueil du site > Cinémaligre > Cinémaligre 2006

Cinémaligre 2006

La table, de l’étal à l’assiette

vendredi 3 mars 2006

"La table : de l’étal à l’assiette", troisième édition du Cinémaligre aura lieu du 15 au 18 septembre 2006 place d’Aligre et alentour.

Les habitants d’Aligre le savent : pouvoir s’approvisionner tous les jours sur un marché plus que bicentenaire en fruits et légumes, charcutailles et poiscailles, viandes et pâtés, miches et fromages offerts à tous les prix et dans tous les états est un privilège de rois qu’ils veulent défendre bec et ongles.

Imaginons les milliers de cuisines, plats, recettes, qui naissent de tous ces paniers, ces caddies débordants aux bras de ces milliers de personnes toutes différentes, jusqu’aux « glaneurs » de la fin du marché ; et nous touchons à la culture, aux racines, aux traditions, à la technique, à la créativité et même à l’art culinaire ! Prenons par exemple une tomate... À combien de sauces est-elle mangée sur la place d’Aligre ?

Imaginons maintenant les milliers de repas autour de ces aliments : aux chandelles, en famille, en solitaire, en plateau télé, entre amis, en tête à tête, de quartier ... et nous parlons de convivialité, de rapports sociaux, familiaux, de conflits et de bien-être, de collectivité et de communion...

Plongeons nous de façon abyssale dans notre assiette pour nous demander d’où vient ce haricot vert ? Qui a planté la petite graine, l’a arrosée, quelles mains ont cueilli ce légume, et quelle compagnie aérienne a-t-il empruntée pour atterrir là, au mois de décembre, sur la place d’Aligre ? Et puis s’il est si vert en plein hiver, est-ce parce qu’il est particulièrement vigoureux ou bien a-t-il pris quelques cachets dopants ? Et qu’est ce que c’est que cet air, « je veux voir qu’une seule tête » qu’il prend avec ses camarades de cageot, c’est pas un peu trop calibré tout ça ? Bref, y a-t-il bouffe ou mal bouffe ?

Observons maintenant la fin du marché ; la mère de famille à l’affût des cageots bradés, puis les glaneurs qui ramassent les derniers comestibles promis aux jets d’eau des services de nettoyage et élargissons le champ, nous autres enfants de la consommation standardisée et posons nous les questions de malnutrition, obésité, inégalité de répartition...

Et la question devient politique.

Le Cinémaligre se propose d’explorer cet univers dans la prochaine édition du festival :

« De l’étal à l’assiette, Aligre remet le couvert »

C’est encore une fois par le biais du cinéma que la CLA lancera le débat.

Nourritures, cuisines et repas sont les ciments de toutes les relations sociales au-delà du seul besoin vital. Nombreux sont les films qui nouent et dénouent les drames autour d’un repas, qui racontent la quête de l’homme qui a faim, qui identifient leurs personnages par la cuisine qu’ils concoctent ou qu’ils ingurgitent.

En 1974, le cinéaste américain Martin Scorcese, entreprend de filmer ses parents pour les interroger sur leurs origines et leur arrivée à New-York, il les montre à la cuisine en train de fabriquer une sauce-tomate aux boulettes. « La confection de la sauce, c’est le moment le plus important du film, explique Scorcese, dans un quartier populaire comme le nôtre, chacun concocte ses sauces, à sa façon, absolument distincte de celle de ses voisins. C’est un mode d’identification. Tout le propos du film est là. »

La table est mise, le décor est dressé, les couverts sont dans vos mains ; la nourriture sera les films, et vous, spectateurs, les gastronomes de ce troisième festival ! Nous voulons transformer la geste de la bouche en aventure du regard dont Le déjeuner de bébé de Louis Lumière serait en quelque sorte encore « la scène primitive ».

Il est temps de passer à table.

A TOUS BON APPETIT !

« Quelques thèmes de séances »

- Le repas, amour-haine autour de la table
- Histoires de cuisine, le geste et l’art
- Bouffe ou mal-bouffe que met on dans notre assiette ?
- Se nourrir autrement ?
- Soupes populaires
- Cuisine et pouvoir
- Cuisine, cet obscur objet du plaisir
- Dis moi ce que tu manges je te dirais qui tu es, culture et cuisine
- Atelier de cuisine : Recette cinéphilique par un chef critique autour d’un grand classique

« Les autres rendez-vous »

- Le festival sera ponctué de temps de repas, cuisine, et autres performances culinaires.

Le Cinémaligre sera donc aussi un festival de cuisine et chaque jour devra être une surprise culinaire. La Commune libre d’Aligre fera appel comme à son habitude à la participation de tous les volontaires cuisiniers et marmitons pour nous concocter leurs meilleures recettes.

Le Cinémaligre, sera ainsi un vaste atelier-cuisine.

De façon plus générale, le Cinémaligre est le moment pour goûter ou faire goûter toutes sorte de cuisines : cuisines des différentes cultures d’Aligre, quartier grandement cosmopolite, cuisine inventée, cuisine thématique (3 ingrédients : 100 recettes différentes), cuisine économique de fin de marché...

A la tradition déjà établie du ciné-goûter s’ajoutera un grand ciné-bouffe (cuisine, pique-nique et banquet collectifs au pied de l’écran).

Nous voulons décliner le thème du repas, répéter et jouer avec ses traditions, ses rites et ses formes, relancer le banquet républicain, essayer la calebasse commune du repas africain et les baguettes chinoises... Bref, retourner dans tous les sens les bonnes manières de manger ensemble lors d’un repas quotidien.

- Les arts vivants et la création

Un ciné-concert Le principe du ciné-concert sur un film muet est maintenu cette année. L’occasion de découvrir la création originale d’une partition interprétée devant le public.

Un appel à création Comme chaque année nous appelons chaque citoyen-créateur à s’exprimer sur ce thème de la nourriture et du repas, en images. Les films ainsi réalisés seront projetés en début de chaque séance et donneront lieu à un vote du public. Ainsi les spectateurs désigneront pour la troisième année les heureux lauréats du Cinémaligre qui repartiront, avec le Maillot d’or (sculpture créée pour le Cinémaligre par Philippe Maillot, artiste d’Aligre) ou l’une des productions géantes (mais certifiée sans OGM) du jardin collectif du quartier d’Aligre.

Performances artistiques Le site du Cinémaligre et le marché qui l’entoure, accueilleront des performances évoquant cette culture hautement vivante, vitale, sociale et conviviale que sont la cuisine et les repas... Intervention de troupes de théâtre de rue pendant le marché, installations éphémères et culinaires, œuvres de plasticiens.

Le Cinémaligre des enfants Nous souhaitons prolonger l’action entamée auprès des enfants. Le ciné-goûter (déjà mis en place avec succès lors de l’édition précédente) s’impose comme une évidence. On pense également à des ateliers de goût et de cuisine. Egalement à créer un lien avec les activités du jardin pédagogique, La petite Aligresse, qui aura alors presque une année d’existence.

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0