Commune libre d’Aligre
Accueil du site > CLAC 12 Collectif Logement Associatif et Citoyen du 12e arrondissement > SAMEDI 17 JANVIER 11H : UN RAFFUT POUR LES CHIBANIS

SAMEDI 17 JANVIER 11H : UN RAFFUT POUR LES CHIBANIS

jeudi 15 janvier 2015

RAFFUT SAMEDI 17 JANVIER à 11h

SOUTIEN AUX LOCATAIRES MENACÉS D ?EXPULSION CET HIVER

RV 73 rue du Faubourg St Antoine

AMENEZ CASSEROLES ET INSTRUMENTS !!

Pour soutenir la lutte des Chibanis en danger d’expulsion de l’hôtel Voltaire-Bastille durant la trêve hivernale et sans relogement, Venez nombreux participer au RAFFUT qui partira de leur Hôtel SAMEDI 17 JANVIER à 11h !

A l’appel du DAL (Droit au Logement), le CLAC 12 (Collectif Logement Associatif et Citoyens du 12e) appellent à la mobilisation pour faire rallier voisins et passants à la lutte de nos voisins les Chibanis ! Avec le soutien de la Fanfare Invisible

RV : 11H HÔTEL VOLTAIRE-BASTILLE 73 RUE DU FG ST ANTOINE 11E

Les 34 locataires du 37 rue du Fbg St Antoine 11ème, pour la plupart retraités, vivent dans ce meublé vétuste depuis parfois 40 ans. Début Juillet 2014 ils ont reçu un avis d ?expulsion, sans suites parce qu’il n ?y pas eu de jugement d ?expulsion. La gérante a quitté les lieux fin septembre. Le 15 décembre, le Préfet de Police a pris un arrêté d’interdiction immédiate d ?habiter, ce qui signifie qu’ils peuvent être expulsés à tout moment. Le propriétaire de l ?immeuble fait pression pour obtenir une expulsion expéditive des locataires afin de réaliser une opération spéculative. Mais les locataires ont obtenu de la mairie que le n°73 soit transformé en logements sociaux, mettant ainsi en échec ce projet spéculatif. De plus, la Mairie de Paris et la Préfecture se sont engagées à les reloger. Cet arrêté du Préfet de Police vient donc au moment où la situation s ?arrangeait en douceur. Il a été pris sans même une information préalable des locataires, comme cela aurait du se faire. Le Préfet de Police a été informé de la volonté des locataires de satisfaire aux normes de sécurité incendie, à savoir recruter un gardien agréé pour ce poste. Les locataires, organisés en association attendent désormais la réponse de la Préfecture de Police. Pourquoi expulser, alors que les locataires sont prêts à répondre aux exigence de l’arrêté ? PAS D ?EXPULSION ! UN TOIT C’EST UN DROIT !!

Venons nombreux les soutenir, signer les pétitions, faire du bruit dans la rue !

2 articles sur les Chibanis :

Mediapart

Libération

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0