Commune libre d’Aligre
Accueil du site > Cinémaligre > Cinémaligre 2006 : Demandez le programme !

Cinémaligre 2006 : Demandez le programme !

14, 15, 16, 17 septembre : "la table de l’étal à l’assiette"

jeudi 6 juillet 2006

PDF - 462 ko
le programme 2006
Zip - 11.1 ko
programme version word

Le quartier d’Aligre, avec son marché, respire au rythme de sa fonction première : apporter à la population de l’arrondissement et d’ailleurs le nécessaire et le superflu pour satisfaire le plus essentiel de tous les besoins : se nourrir. Le Cinémaligre 2006 se penche sur son assiette pour explorer nourritures, repas, cuisines, gastronomies avec son ?il curieux, critique et artistique. La table est dressée, les couverts sont dans vos mains ; la nourriture sera les films, et vous, spectateurs, les gastronomes de ce troisième festival !

Jeudi 14 Septembre 2006

En plein air sur la Place d’Aligre

21h30 Séance d’ouverture

- Repas de Bébé, Louis Lumière, 1895, 41’’ Pour ouvrir le festival : un des tout premiers films de l’histoire du cinéma.

-Nouilles, Marilyne Canto, 1987, 6’ Tourné à Aligre, un court-métrage à la limite du burlesque et du fantastique : une famille, un plat de nouilles.

-Tampopo, Juzo Itami, 1985, 114’ Un film de nouilles japonaises ou le parcours initiatique de Tampopo, gargotière plus ceinture noire que cordon-bleu et d’un camionneur gourmet, bien décidé à lui apprendre l’art de la nouille sublime.

Vendredi 15 Septembre 2006

TEP, 7 rue d’Aligre

11h00 Manger à tout prix ?

- Saumon, Pierre Baudry, 25’ Vision caustique d’un élevage de saumons en Norvège, accompagnée de recettes inédites pour accommoder ce poisson à la sauce Baudry.

- L’eldorado de plastique, Arlette Girardot et Philippe Baqué, 2001, 52’ Les légumes produits sous serre dans la région d’El Ejido en Espagne sont exportés dans toute l’Europe. Ici nous les consommons, là-bas ils sont produits au prix de l’exploitation à outrance d’une main d’œuvre immigrée sans droits.

13h00 A TABLE ! Paella spéciale Commune Libre d’Aligre.

15h00 Le fast et le faste

- Dominos pizza, Pierre Carles, 1994, 15’ Dominos Pizza ouvre à Strasbourg : recrutement des futurs employés. Leur devoir désormais : se fondre dans la norme de l’entreprise.

- Une semaine en cuisine, Jean-Louis Comolli, 1992, 59’ La "cuisine paysanne" d’Alain Ducasse servie dans son palace à Monaco filmée par un grand du cinéma documentaire.

19h00 A TABLE ! Au menu : l’Agneau à l’Aligroise. LA recette du Cinémaligre imaginée collectivement et réalisée par l’artiste Giovanni Martinovic.

21h00 Cuisine et Pouvoir

- Repas des négrillons, film Lumière anonyme, 1897, 45’’ Ces vues ont été prises dans un village d’Ashantis installé à Lyon, au moment de l’Exposition coloniale.

- La Última Cena, Tomás Gutiérrez Alea, 1976, 120’ Fin du XVIIIe siècle, à La Havane. Le riche propriétaire d’une sucrerie, convie douze de ses esclaves à la cène du Jeudi Saint, rejouant avec eux les gestes du christ autour d’une table richement garnie. Le Vendredi Saint, les esclaves doivent reprendre le travail...

Samedi 16 Septembre 2006

TEP, 7 rue d’Aligre

10h00 A vos économes ! Rendez-vous « pluche » avec l’association Slow Food pour préparer le repas de midi

11h00 Critique de la chaîne alimentaire

- Genèse d’un repas, Luc Moullet, 1978, 117’ Prenez du thon en boîte et des bananes, remontez la filière de production, agitez bien les bananiers, observez les conditions de travail des dockers équatoriens, interrogez les ouvrières des conserveries du Sénégal et de Bretagne, comparez les salaires...Une recette visionnaire de notre belle mondialisation.

Suivi d’un débat en présence du réalisateur (sous réserve)

13h30 A TABLE ! Slow Food nous fait découvrir le cari mauricien

15h00 Séance des enfants "Ciné goûter"

- Le repas fantastique, Gaston Velle, 1902, 2’ Un gentilhomme se fait servir à déjeuner dans une Hôtellerie, mais il lui arrive toutes sortes de mésaventures...

-Wallace et Gromit : une grande excursion, Nick Park, 1989, 23’ Quand ils viennent à manquer de leur précieux cheddar, Wallace et Gromit décident de partir sur la lune qui, tout le monde le sait, est entièrement faite de fromage.

- La carpe, Jirí Hanibal, 1964, 35’ À Prague pour Noël, on mange de la carpe farcie. Sur le marché, Ludva et son père choisissent la plus grosse carpe vivante et la conservent dans la baignoire. Ludva imagine un moyen de sauver sa nouvelle amie la carpe. Séance suivie d’un goûter offert par les commerçants du quartier d’Aligre

17h30 La faim comme passion

- Charcuterie mécanique, Louis Lumière, 1897, 50’’ Un cochon, une mécanique, un tour de manivelle pour obtenir saucisses, jambons et boudins...

- Le bord de la table, Britta Rindelaub, 2003, 25’ Une jeune femme exilée en Arménie pense échapper à la réalité de sa vie. Elle affronte sa solitude et mange pour remplir le vide.

- La ricotta, Pier Paolo Pasolini, 1963, 40’ Un grand metteur en scène tourne sa version de la Passion. Un sous-prolétaire affamé, figurant le bon larron, mourra d’indigestion sur la croix, en plein tournage.

19h A TABLE ! « Repas des Sentinelles », un menu concocté par Slow Food pour (re)découvrir des aliments en voie de disparition.

21h00 La table et les manières

- Les deux cervelles, Pierre Baudry, 1988, 10’ Quand un casse dans un restaurant devient un repas aux chandelles devant un plat de cervelles.

- Le charme discret de la bourgeoisie, Luis Buñuel, 1972, 105’ Quand l’armée, l’église et l’état se mettent à table et en sont empêchés par les événements extérieurs.

Dimanche 17 Septembre 2006

TEP, 7 rue d’Aligre

11h00 La tomate dans tous ses états

- L’île aux fleurs, Jorge Furtado, 1989, 15’ Parcours d’une tomate jusqu’à la décharge publique de l’île aux Fleurs où se nourrissent les plus démunis. Un classique du documentaire brésilien.

-Les tomates voient rouge, Andrea Bergala, 2006, 45’ Pourquoi mangeons-nous des tomates qui n’ont plus goût et qui sont toutes issues de la même variété alors qu’il en existe plus de 3000 au monde ?

- Produire et consommer localement : les AMAP, Béatrice Logeais et les étudiants du BTS audiovisuel EFFICOM, 2006, 17’ Comment consommer différemment ? Petite histoire des Amap : associations pour le maintien d’une agriculture paysanne. Débat en présence d’Andrea Bergala, des élèves de l’EFFICOM, et des membres de l’AMAP 12è, animé par Bertrand Abhervé.

13h A TABLE ! L’association La Bonne Marmite mitonne un TIEP, grand classique de la gastronomie de l’Afrique de l’Ouest

15h00 Dis moi ce que tu manges je te dirais qui tu es

- Dîner japonais, Constant Girel, 1897, 49’’

- Les mains dans le plat, Nouri Bouzid, 1993, 26’ Deux Africaines parlent de leur condition de femmes, de la nostalgie de l’Afrique, et de l’importance de la nourriture et des repas, à travers lesquels elles retrouvent leurs racines et les transmettent aux enfants.

-Italianamerican, Martin Scorsese, 1974, 49’ (sous réserve) En 1974, Martin Scorcese, interrogent ses parents sur leurs origines. Point de départ du récit : la recette de la sauce tomate aux boulettes, immortalisée dans « Les Affranchis » en 1990.

-L’orient à petit feu, Jacques Debs, 1999, 59’ Le réalisateur évoque l’Orient intime, celui des relations de la cuisine avec la culture, la tradition, les destins individuels, la sensualité et l’amour. La cuisine, une question d’identité en somme.

PLACE D’ALIGRE

CUISINE DE RUE

16h : Top départ de la performance culinaire en public et en plein air pour dix amateurs de cuisine qui réaliseront un plat pour un minimum de 10 personnes

19h APERO DEGUSTATIF miam, on a le droit de goûter les plats préparés ! Inscriptions pour participer : www/cl-aligre.org

21h30 Ciné concert et ciné bouffe

Programme de films burlesques muets et ... culinaires Avec le "Love in Portofino Cineconcerto Grande Orchestra" dirigé par Baptiste Bouquin

Un concert à déguster en mangeant : apportez votre pique-nique, il y aura des tables.

Chaque séance sera précédée :

- D’un court-métrage sorti du « pot au film », l’appel à création lancé sur le thème du Cinémaligre et concourant au prix du public.

Inscription : www/cl-aligre.org

- D’un court métrage-recette de 3’ issu de la série "Des goûts et des couleurs" réalisée par Michaël Gaumnitz et Yvette Ollier en 1999

Toutes les séances sont gratuites.

Pendant les quatre jours du festival :

TEP, 7 rue d’Aligre

- Les jours se suivent... le marché d’Aligre vu du ciel" : des photographies du marché d’Aligre de Denis Farge

- La buvette de la Commune ouverte tous les jours de 11h à 23h pour y boire la cheap blond du Bottle Shop, des vins du Baron Rouge, et des jus de fruits rafraîchissants, accompagnés de grignoteries diverses.

- Le resto de la Commune pour goûter aux spécialités des amis de la Commune (voir les menus et horaires dans les programmes). Avec un peu de musique pour digérer...

PLACE D’ALIGRE

- « Mangez-moi ! » : une installation sur le thème de la cuisine par la plasticienne Cécilia Ben-Am dans la Petite Mairie.

Dans la rue d’Aligre,les vitrines et les commerces :

-Portraits d’Aligrois en cuisine : une exposition des photos de Vanessa L.

Avec le soutien et le partenariat de : Mairie du 12ème, Mairie de Paris, Conseil de Quartier Aligre / Gare de Lyon, Société Dadoun, EGS (gestion des Halles et Marchés Forains), commerçants du marché et de la rue d’Aligre, le Bottle Shop, le Baron Rouge, Slowfood Bastille, Blaqout, la Cinémathèque Française, Médiacapture, le Forum des Images, les Inrockuptibles, les Studios Aardman. Merci à tous les réalisateurs et producteurs qui nous ont offert les droits de diffusion de leurs films.

Contacts :

cinemaligre@cl-aligre.org Commune Libre d’Aligre / Cinémaligre 20 rue St Nicolas 75012 Paris

Informations : www.cl-aligre.org Pendant le festival : Tep, 7 rue d’Aligre 75012 Paris

Lieux des projections :

- Séances en plein air : Place d’Aligre 75012 Paris
- Séances sous chapiteau : TEP (Terrain d’Education Physique) 7 rue d’Aligre 75012 Paris

Métro Faidherbe, Ledru Rollin, gare de Lyon

Un événement organisé par la Commune Libre d’Aligre

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0