Commune libre d’Aligre
Accueil du site > Agora > PAS DE CAMERA DANS NOS QUARTIERS !

PAS DE CAMERA DANS NOS QUARTIERS !

vendredi 6 février 2009

- En février 2008, la Commune Libre d’Aligre interpellait Bertrand Delanoë en visite dans le quartier pour l’interroger sur la nouvelle, diffusée par « le Parisien », d’une participation de la mairie de Paris au financement du « plan 1000 caméras à Paris » lancé par la ministre de l’intérieur Michèle Alliot-Marie.

- Suite à cette interpellation, Mr Delanoë envoyait Mr Lamy chargé de la sécurité et de la prévention à la Mairie de Paris et Mr Blouvac, alors secrétaire de cabinet de la maire du 12ème pour participer à un débat sur cette question au café associatif de la Commune Libre d’Aligre. La nombreuse assistance demanda qu’avant d’engager l’argent des Parisiens dans ce vaste plan sécuritaire, soit organisée une concertation auprès des citoyens par la Mairie de Paris. Le site internet de la Mairie de Paris évalue "le plan 1000 caméras" entre 65 et 80 Million d’Euros, à combien s’élève la note pour Paris ?

- Mercredi 28 janvier, les conseillers de quartier, représentants des citoyens parisiens, ont été invités par la maire du 12ème et un représentant du préfet de PAris à une « concertation » pour décider des emplacements de ces caméras dans leur arrondissement, pas moins de 80 dans le 12ème dont 32 dans le seul quartier d’Aligre !....

MONSIEUR DELANOE N’AURIEZ-VOUS PAS SAUTÉ UNE ÉTAPE ?

Qu’en est-il des instances de concertation et de démocratie participative si leurs participants sont mis devant le fait accompli et doivent cautionner une politique qui les répugne ?

La Commune Libre d’Aligre soutient :

- Que le fort réseau de solidarité et de convivialité entre habitants d’Aligre vaut plus que 32 caméras de surveillance pour assurer le sentiment de sécurité dans le quartier.

- Que l’argent public parisien doit être consacré à la consolidation des liens sociaux et financer toutes les initiatives associatives, sociales, culturelles et citoyennes le favorisant et non les fabriquants d’arsenal de surveillance.

Les conseillers de quartier Aligre-Gare de Lyon se rendront à cette réunion pour dire leur refus de tout vidéoflicage dans le quartier d’Aligre.

LA COMMUNE LIBRE D’ALIGRE APPELLE TOUS LES HABITANTS ET ASSOCIATIONS DE QUARTIER A SE RASSEMBLER DEVANT LEUR MAIRIE A L’OCCASION DE CES RÉUNIONS DE PSEUDO CONCERTATION POUR REFUSER LE TOUT SECURITAIRE À GRAND FRAIS !

Renseignez-vous auprès de vos conseillers de quartier pour connaître la date de cette réunion. Attention c’est dans les tous prochains jours.


Signez la pétition en ligne en cliquant ici


Imprimez et faites signer la pétition de la Commune Libre d’Aligre autour de vous pour EXIGER UN DEBAT PUBLIC à la Mairie de Paris.

Renvoyez nous les signatures avant le 30 mars à Commune Libre d’Aligre, 3 rue d’Aligre 75012 Paris.

PDF - 49.3 ko
pétition contre la vidéo-surveillance
SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0